Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

EN COURS DE REALISATION


ETUDE ANALYTIQUE D'UN DOCUMENT TRAITANT D'UN ECHOUAGE DE GRAND CETACE EN CORSE EN 1873.

(provenance du document Bernard BIANCARELLI).


SOMMAIRE

1 - Présentation générale du texte et du contexte,
2 - Présentation de la méthodologie d'analyse du texte,
3 - Présentation du texte original,
4 - Reproduction informatisée du texte,
5 - Analyse du texte,
6 - Hypothèses et reflexions.

_______________________________________________________________________________________________




1 - PRESENTATION GENERALE DU TEXTE ET DU CONTEXTE.

Auteur:
Antoine Charles Léon DAUNASSANS, Préfet de Corse du 09/08/1872 au 15/02/1873 et du 28/01/1875 au 26/05/1877.

Déstinataire:
Docteur TAVERA, Médecin dans l'administration pénitenciaire en poste durant cette période au
penitencier de CASABIANDA.

Date de rédaction:
6 janvier 1873.

Objet:
accusé de réception d'un rapport de constatation d'échouage d'un grand cétacé sur la côte Est Corse
à proximité de l'embouchure de la Solenzara.

Type de document:
officiel et manuscrit.

_______________________________________________________________________________________________




2 - PRESENTATION DE LA METHODOLOGIE D'ANALYSE DU TEXTE.

  Le document, en général, présente un interêt certain concernant la manière d'appréhender un fait divers plutôt singulier du point de vue des plus hauts services de l'état en Corse à la fin du XIX siècle.
Une simple lecture du texte permet toutefois de s'en faire une idée globale.

  Certaines considérations, affirmations, questions ou hypothèses formulées par l'auteur permettent toutefois de s'interroger sur plusieurs points présentant des intérêts forts différents, que ce soit sur le fond ou sur la forme:

- A quelle éspèce appartenait l'animal échoué ? Rorqual ou cachalot ?
- Quel était le niveau des connaissances scientifiques sur les cétacés à cette époque ?
- Quel était l'intérêt d'une telle démarche du Préfet
Antoine Charles Léon DAUNASSANS ?
- Comment l'administration Préféctorale et l'état Français considéraient-ils la population carcérale en 1873 ?
- Comment l'administration Préféctorale et l'état Français considéraient-ils la Corse en 1873 ?

  Certaines questions sortent manifestement du contexte de l'étude des cétacés mais un tel document permet assurement de dévoiler un aspect méconnu des relations internes entre les administrations Préfectorales  et penitenciaires
de l'époque.
  La vision continentale de la Corse y est aussi abordée
succintement mais de manière osée et sans ambiguité et il serait dommage de ne pas essayer d'en tirer des conclusions.

  Afin de traiter ces éléments de façon simple et méthodique, nous avons choisi d'analyser chaque phrase suscéptible de se prêter à cette étude séparement.

  Ces parties du texte sont soulignées dans la reproduction informatisée et suivies d'une numérotation entre parenthèses.
Ces numéros sont reportés dans le chapitre n°5 (ANALYSE DU TEXTE) et correspondent aux hypothèses, probabilités et explications que nous formulons.

Afin d'orienter l'analyse de manière cohérante, nous sommes actuellement à la recherche du rapport d'échouage ou d'autopsie qui a du être réalisé par le Docteur TAVERA et remis aux services Prefectoraux.
 
_______________________________________________________________________________________________




3 - PRESENTATION DU TEXTE ORIGINAL.

 
lettre prefet 01 filtrée recadrée

lettre-prefet-02-filtree-recadree-reprise.jpg

lettreprefet-03-filtree-recadree-reprise.jpg

lettre-prefet-04-filtree-recadree-reprise.jpg

_____________________________________________________________________________________________________________________________________




4 - REPRODUCTION INFORMATISEE DU TEXTE.


       Vu l'ancienneté du document, le style d'écriture du Préfet de Corse et afin de permettre une bonne analyse, il nous a paru préferable de présenter une reproduction du texte. Sa lecture s'en trouvera facilitée et plus agréable.

 

    _________       


                          

CABINET DU PREFET DE LA CORSE                                                                            

 

Ajaccio le 6 janvier 1873

 

                        Monsieur le Docteur,

 

  Je viens de lire avec le plus vif intérêt le très remarquable rapport que  vous m’avez adressé au sujet du cétacé échoué (1) sur la plage de la Solenzara. Votre travail est aussi complet qu’il puisse l’être avec l’insuffisance des moyens d’investigation qui se trouvaient à votre disposition (2).


  Aussi je vous prie de recevoir ici déjà l’expression de ma satisfaction et tous mes remerciements  pour l’empressement que vous avez montré dans cette circonstance à satisfaire aux désirs que je vous exprimais dans l’intérêt de la science (3). Le dévouement dont vous faites preuve chaque jour dans votre si pénible et si dangereuse lutte contre les éléments léthifères qui déciment le pénitencier de Casabianda (4), vous avait déjà placé au plus haut, Monsieur le Docteur, dans mon estime et ma sympathie (5); votre rapport sur le cétacé de la Solenzara me prouve, malgré votre modestie, que, comme tous les praticiens distingués, vous ne dédaignez aucune branche scientifique.


  Je vais adresser votre rapport au Ministre de l’Instruction Publique (6), lui signaler le zèle dont vous avez fait preuve dans cette circonstance et lui demander des instructions au sujet de l’acquisition si désirable du squelette (7); mais je pense qu’on réclamera d’autres  instructions. Et c’est en cherchant à les prévoir (de façon à transmettre les réponses rapidement) que je vais encore avoir recours à votre bonne volonté.


  Voici quelques questions principales auxquelles je vous serai reconnaissant de répondre le plus promptement possible.

1 / a quel  sexe appartient le sujet que vous avez examiné ? (si mon faible bagage d’instruction universitaire ne me fait pas défaut, chez les mammifères du genre baleine, cette recherche n’est pas très difficile, eu égard au développement des organes de la génération et surtout de l’allaitement) (8). Je pense que c’est une omission de votre rapport  (9).


2/ au moyen de calculs basés sur le poids relatif de certaines portions de graisse, de muscles et d’os et en tenant compte de la perte de sang, etc., etc., serait-il possible d’évaluer approximativement le poids total de la baleine ?  (Il serait aussi utile d’avoir le volume) (10).


3/pourriez vous me fournir un croquis d’ensemble de l’animal échoué, indiquant sa forme générale et sa position  sur la plage (orientée) (11).


4/ à quelles causes peut on attribuer cet échouage ? Violence de la mer soulevée par le vent  de S.E. Poursuite de la baleine par d’autres poissons, etc., etc. (12)


5/ quel serait le prix d’acquisition du squelette ? (si minime qu’il puisse être) (13),


6/ a quelle somme pourriez vous évaluer les frais de préparation de ce squelette, en calculant toutes les dépenses, de telle sorte que votre dévouement scientifique ne vous devint pas onéreux, ce que je ne saurais accepter sous aucuns rapports ? (14)


7/ où et comment pourriez vous pratiquer la préparation du squelette ? (15)

          

8/ serait il possible d’acquérir quelques uns des plus beaux fanons et à quel prix ? (16)

           

9/ savoir autant que faire se peut la quantité d’huile produite ? (17)

           

10 / vous parlez de requins qui auraient entamé le cadavre échoué ; ces terribles squales sont-ils donc habituellement sur les côtes de Corse ? (18)

                       

  Vous le voyez, Monsieur le Docteur,  j’abuse de votre bon vouloir, mais l’intérêt qui me guide est ma meilleure excuse ; et je voudrais prouver que notre Corse, si calomniée dans ce moment (19) peut apporter la pierre à l’édifice de la science et, qu’à tous égards, elle est digne de l’attention du monde savant (20).

                       

  Agréez, monsieur le Docteur, la nouvelle expression de mes sentiments les plus  distingués.

 

                                                                                              Le préfet.


_____________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 


 

 

De nouvelles informations devant nous parvenir prochainement,

l'analyse du texte est EN COURS DE REALISATION

 

 


5 - ANALYSE DU TEXTE.


GENERALITES.


   Il est curieux de constater que, contrairement aux usages, ce document ait été manuscrit en main propre bien que portant l'entête du Cabinet du Préfet de la Corse. Il semble à la fois officiel et officieux. Peut-être le Préfet a t'il jugé de son caractère plus intime et personnel en le rédigeant de sa main, à moins que certaines demandes ou considérations n'aient pas été très officielles, impliquant qu'il n'ait pas désiré que son secrétaire en prenne connaissance.



 

 




Partager cette page

Repost 0
Published by

DSC 0262 filtrée

Recherche

DROITS D'UTILISATION

Toute reproduction ou utilisation de texte ou d'image sous quelque forme que ce soit est interdite sans l'autorisation écrite de Corsica Mare Osservazione. Merci de votre compréhension.

ACTUALITES

Formations

PLAN DU SITE

LOGO SANS FOND

Les actualités concernant Corsica Mare Osservazione et les cétacés de Corse sont disponibles en menu déroulant ci-contre à gauche. Les pages, études et reportages se trouvent ci-dessous et des liens directs sont généralement proposés pour passer d'une rubrique à l'autre. Nos photographies sont a découvrir au gré des visites sur ces rubriques. Bonne visite.

Catégories

CONTACTS

 

e.mail:              corsica.mare@wanadoo.fr

Face Book:        corsica mare osservazione

Fax:                 04.95.23.37.92

Adresse postale:

Corsica Mare Osservazione,

résidence Les Palmiers, Bâtiment C,

Avenue Maréchal Moncey, 20090 Ajaccio

 

                      

METEO MARINE CORSE

VISITEURS

Le 12/04/2013. Depuis la création de ce site, nous avons eu le plaisir d'accueillir 64106 visiteurs et 147917 pages ont été consultées. Merci de l'interêt que vous portez à nos actions et de votre fidelité.